Maxime Lombardini, directeur général d'Iliad, et Xavier Niel, fondateur de la maison mère de Free, ont effectivement laissé entendre qu'ils mettaient fin à cette campagne de pub spontanément. Le premier a déclaré que « le prix à 29,90 euros ne peut plus être un élément différenciant », tandis que le dernier aurait demandé de faire « moins décalé ».

L'agence de pub Saatchi & Saatchi a quant à elle donné un tout autre son de cloche. Dans un communiqué, celle-ci indique avoir évincé Free de son propre chef, au profit du groupe Bouygues. Avec l'attribution de la 4e licence 3G, Free est effectivement en passe de devenir opérateur de téléphonie mobile, en concurrence avec Bouygues Telecom, que l'agence de pub a « choisi de privilégier ». Reste à voir lequel des deux opérateurs aura le plus de succès dans quelques années, à l'heure où Free aura choisi une autre agence…

Source : Clubic.com